Promotions

Nouveaux produits

Témoignages ( 13 )

Il y a quelques mois je vous avais acheté une lithographie ancienne dont j'avais été très satisf ...

Michael Yvanoff 

L'attente fût longue mais s'en fallait vraiment la peine, monsieur brayan est quelqu'un de parole, ...

di palma 

Merci beaucoup, tout s'est bien passé. Le livreur était ponctuel, il a rapidement installé la bib ...

Verena Hanf 

Bonjour BRYAN, j’ai bien reçu vendredi mes meubles fabriqués par vos soins sur mesure: ils sont ...

Patrick Gonzales 

Bonjour,   Je suis très satisfait du Chesterfield, j’envisage bientôt d’acheter le même mo ...

Ullens 

Ventes flash

L'Histoire du Chesterfield : du sofa au fauteuil en passant le canapé

L'origine du mot "Chesterfield"

Le Chesterfield n’est pas qu’un sofa. Il fait partie de l’histoire.

Il y a plusieurs avis sur les origines du mot «Chesterfield» : nous avons choisi de nous référer au dictionnaire anglais OXFORD qui indique qu'au 19eme siècle l’usage du mot Chesterfield était réservé pour décrire un canapé en cuir.

Historia ChesterfieldIl est reconnu que Lord Philip Stanhope, 4ème Comte de Chesterfield (1694-1773), fit fabriquer le premier canapé Chesterfield en cuir avec son capitonnage si distinctif, en cuir matelassé et une assise basse pour l’époque.

En dehors d’être un politicien et écrivain apprécié, inspiré par Voltaire, le Comte était un grand initiateur de tendance.

Il semble que le Comte s’adressa à un artisan local pour concevoir un style de canapé qui permette à un Gentleman de s’assoir tout droit sans plissement du vêtement.

Ceci furent les grandes lignes du canapé Chesterfield, avec son capitonnage caractéristique, ses  bras arrondis et de même hauteur que le dossier, et son cloutage.

Il n’y eu aucune confirmation de ce si «noble» commencement.

Dans les lettres  que Lord Stanhope  adressaient à son fils illégitime, il se montrait partisan des bonnes manières et de la bonne morale.

Le Chesterfield est certainement un type de siège raffiné et de bonne société.

La Légende voudrait que le 24 mars 1773, lorsque cet aristocrate arriva à ses derniers moment, ses derniers mots furent pour son valet personnel. Le vieux Comte n’oublia pas les bonnes manières quand un ami vint à la demande de son serviteur. Sa dernière déclaration fut «? donnez à Mr Dayrolles un siège?».

Le serviteur respectant au mot la parole de Lord Stanhope, et malgré les protestations, il insista pour que Mr Dayrolles, filleul de Lord Stanhope, un jeune Diplomate plein d’espoir qui vint s’enquérir de l’état de santé de son parrain, pris le fauteuil avec lui.

Portant ce lourd fauteuil à son domicile, Mr Dayrolles examina en détail le fauteuil.

C’était une magnifique réalisation en cuir brun foncé, distingué par son large et profond capitonnage.

Les années d’usage ne l’avait que rendu plus beau encore avec cette belle patine.

C’était un chef d’œuvre hors du temps.

Après cet épisode, nous devons imagier que Mr Dayrolles fit réaliser des fauteuils similaires, ce qui fut une réaction naturelle à la grande admiration que lui avait causé le premier fauteuil Chesterfield qu’il avait reçu.

Ce canapé en cuir si caractéristique, conserve son charme si distingué à travers les ans. Il fortement associé aux Clubs de Gentlemen Londoniens durant de très longues années.

Toutes les déclinaisons de couleur et modèles successifs (canapés, fauteuil, Window seat, Rocking chair, et.) qui ont été dessinés pendant ces 200 ans d’histoire, ont été inspiré du modèle originel.

Exporté avec succès à travers les colonies de l’empire Britannique, par les officiers de l’armée Royal ( U.S.A, Canada, Australie..), il devint rapidement un emblème hors pair du style British.

Le canapé Chesterfield conjugue l’image du gentleman dans ces pièces lambrissé d’acajou foncé, dégustant du Brandy et fumant le cigare.

L’ère Victorienne vit le Chesterfield comme étant la pièce maîtresse du salon, où le gentleman se délasse alors que son épouse était occupée par des travaux de couture.

Depuis le 19ème siècle, il a été lié avec des psychanalystes Freudiens, qui comme Sigmun Freud, utilisait ce sofa durant les séances d’hypnose avec ses patients.

A travers les ans, les canapés Chesterfield ont apportés leur contribution décorative dans les Palais Royaux, bureaux d’affaires en vue, hôtels, restaurants, gentlemen’s club, et intérieurs luxueux.

Le Chesterfield est synonyme d’élégance et intérieurs chics dans le monde entier, et ce quelques soit le style d’architecture et de décoration.

Ce qui fut au départ au départ le symbole de l’élite est maintenant recherché dans les intérieurs modernes et bureaux.

Nul autre n’est aussi intemporel

Les Chesterfield ont fait partout leur apparition les blogs de décoration d’intérieur, et magasine durant les dernière décennies.

Ce qui était ancien est devenu nouveau.

Il est adopté par les amateurs d’antiquités pour son côté rétro, mais aussi par des groupes Rock et Pop. Cette icône vintage renait dans une large variété?: Classique, limité, customiz,  en cuir ou en velours et de couleurs tels que le blanc, pourpre, hot pink, argenté, or.

 

Le chesterfield est assuré d’un grand succès pour les siècles à venir !

 

A proud piece of furniture, made by proud craftsmen, for proud customers.Chesterfield